abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapeline, chart, up, arrow, graphlocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewArtboard 185profilerefreshnewssearchsecurityPathStock downStock steadyStock uptagticktooltiptwitteruniversalityweb

This page is not available in 简体中文 and is being displayed in French

文章

Mali: Le gouvernement veut que les populations bénéficient des revenus générés par l'exploitation de l'or

"Economie : A qui profite l’or du Mali ?", 19 avril 2021

Le président de la Transition parlait de transparence en promettant de destiner l’or malien au seul bénéfice du peuple. Le problème est que l’or du Mali est pillé, avec la complicité des Maliens employés dans les mines, mais aussi dans la haute de l’administration publique...

Il faudra donc que le président de la Transition se batte contre des loups déguisés en agneaux au sein des services publics concernés. En tout cas, les rapports officiels de vérifications et d’autres audits sont disponibles.Il ne reste plus que pour le chef de l’Etat de les transmette au jugecensé traquer les coupables. Mais Bah N’Daw devra aussi mettre un peu plus d’effort personnel dans le suivi des dossiers de corruption concernant l’or malien. Les autorités judiciaires ont besoin de la volonté politique pour faire avancer la justice sur les sujets délicats comme l’or...

On a appris des cas de détournement graves comme celui des quoteparts de l’Etat entre 2018 et 2019... la part de l’Etat n’a jamais été versée dans les caisses de l’Etat...Mais il n’y a pas que les cadres de l’administration qui sont impliqués dans le vol de l’or. Les autorités locales, notamment dans les mairies, sont pointées du doigt. Rares sont les maires qui utilisent pour le bien des populations les fonds débloqués par les mines...

Dans plusieurs localités, il manque d’électricité, d’eau potable, d’écoles et d’enseignants. Pourtant, des milliards sont débloqués chaque année par les grandes firmes qui interviennent au Mali. Cet argent est mis à la disposition des maires dont la responsabilité est de construire des écoles, des routes communales et d’autres investissements locaux. Le vérificateur général doit regarder plus près dans la gestion de ces fonds que l’Etat et les mines attribuent aux collectivités locales...l’or ne brille pas encore pour les Maliens qui vivent dans les zones minières.